Une fois encore a propos de la didactique du Judo

ALFREDO[1]Je veux insister sur l’importance d’une didactique complète lorsqu’on enseigne le Judo.

Beaucoup de profs croient que la connaissance de quelques techniques, dont deux ou trois étaient peut-être leurs Tokui waza quand ils faisaient des compétitions, est suffisante pour proposer une didactique efficace.

Il n’y a rien de plus faux! A propos du Judo et de ses techniques il faut connaître littéralement chaque détail. Il faut étudier et approfondir tout ce qu’on peut.

En tant que Profs on est moralement obligés de connaître la philosophie du Judo et l’organisation de ses techniques, et surtout il faut qu’on sache comment proposer tout ça aux élèves au fin qu’il apprennent facilement et en sûreté.

Après, il faut leur enseigner les opportunités les plus indiquées pour chaque technique, les Renraku waza, les Bogyo et les Kaeshi waza.

Il faut donc présenter chaque technique d’une façon complète, sans oublier, d’un côté, les opportunités et les Renraku waza en tant qu’expression du principe Sen, de l’autre côté les Bogyo et les Kaeshi waza en tant qu’expression du principe Go no sen.

Aussi faut-il connaître la signification du Randori et du Kata pour éviter d’exlure le deuxième de la didactique dans la fausse conviction qu’il ne serve à rien.

Les techniques du Katame waza ont aussi leur progression, aussi que ces du Goshin jutsu ou Shinken shobu.

Il faut apprendre et étudier tout ça pour obtenir la vision technique et didactique la plus complète. Ce n’est pas du tout facile, mais cela peut aider beaucoup les pratiquants, tant du point de vue physique que du point de vue mental.

Le fondateur Prof. Jigoro Kano recueillit les expériences des nombreux profs, lesquels à leur tour firent pareil avec leurs Profs. Le Judo constitue donc le produit d’une sélection précise et soignée, qui a duré centaines d’années et a concerné beaucoup des écoles différentes.

Il faut se sentir partie de cette longue tradition et vouloir la prolonger si l’on veut vivre l’enseignement du Judo dans ces aspects les plus profonds.

Le temps dont on a besoin pour améliorer notre Judo d’une façon complète et durable équivaut à celui qu’on gaspille dans la recherche des résultats médiocres et immédiats. Mais je peux vous assurer que la satisfaction qu’on épreuve lorsqu’on maîtrise vraiment un Judo complet est tout une autre sensation par rapport à la frustration produite par un enseignement pauvre, répétitif, vide et peu développé.

Mon désir est d’aider les Profs à obtenir une conscience supérieure de l’importance de leur rôle, et cela à travers une didactique supérieure.

Alfredo Vismara Hanshi Dai Nippon Butokukai

Traduzione di Andrea Lorenzo Covini

Gli acquisti che consiglio
Amazon-Box creato da Giuseppe Frattura
Aggiungi ai preferiti : Permalink.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *